Le forum des passionnés de Trottinette


 
AccueilAccueil  Vos trot's Vos trot's  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Derniers sujets
» Autre trottinette
par J Hier à 22:58

» Le post des parisiens
par Userbob Mar 17 Oct 2017, 15:29

» Membres à joindre pour essayer une trottinette
par krapados Sam 14 Oct 2017, 14:23

» Choix de patins de freins
par Userbob Jeu 12 Oct 2017, 22:22

» Presentation bepopelulacheezmybaby
par bebopelulacheezmybaby Sam 30 Sep 2017, 22:43

» les 100km de Millau
par krapados Ven 29 Sep 2017, 17:44

» [ RECH ] roue ar 20 pouces
par toun Ven 29 Sep 2017, 14:04

» Cède Kickbike maxi cross freins disque à câble
par Gilles 77 Jeu 28 Sep 2017, 10:51

» CHERCHE QUICKBIKE G 4 SPORT OCCASION
par krapados Mer 27 Sep 2017, 13:17

» Je recherche un baudrier pour un enfant de 5 ans pour la pratique du canicross
par Gils65 Sam 23 Sep 2017, 23:52

Like/Tweet/+1

Partagez | 
 

 02-10/04 - Récit du trek en skate au Portugal de Giovanni Barbazza

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cairn
Rang: Administrateur
avatar

Trott : Lama Cruiser - Kickbike Cross Max V-brake & Sport Classic - Kostka Racer / date d'inscription sur le forum 20/09/2005 (cairn.)
Age : 48
Localisation : Charnay-lès-Mâcon
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: 02-10/04 - Récit du trek en skate au Portugal de Giovanni Barbazza   Jeu 12 Avr 2012, 21:12

02-10/04 - Récit du trek en skate au Portugal de Giovanni Barbazza

Son blog :

http://longskaters.fr/



Le 2 Avril dernier, j’ai pris l’avion pour Porto (Portugal) avec pour défis, rallier celle-ci à Lisbonne la capitale en 4 jours de Ride.

C’est donc un lundi très tôt que je me dirige vers l’aéroport Charles de Gaule pour prendre mon avion qui est à 8 heures. Je constate que mon sac est un peu moins lourd que pour mon trip précédent. Le voyage durant moins longtemps j’ai pris simplement le strict nécessaire. Je suis prêt à vivre cette nouvelle aventure pleinement.

Jours 1: Visite

C’est partie, mon avion arrive à porto vers 9h45, je récupère mes bagages puis je monte dans un taxi direction la place principale de la ville. Le temps est couvert mais il fait très chaud ce qui est plutôt agréable. Le trip ne commençant que le lendemain, je me rends à un hôtel pour déposer mes bagages et visiter la ville pour cette première journée. La ville est plutôt sympa, une balade dans le centre-ville, une visite de l’aquarium et des bords de plage ont comblé ma journée. Il est temps de rentrée à l’hôtel et prendre la carte du pays afin de préparer la journée du lendemain.







Jours 2: Grand départ

Je sors de mon hôtel à 7 heures pour commencer cette journée. Par vécu je sais qu’il est parfois difficile de sortir des grandes villes en longboard. Cette fois ci, sortir de celle ci fût chose facile.

Les premières minutes de ride sont très essoufflantes et fatigantes car il faut trouver son rythme et le sac n’aide pas. Cela fait 20 minutes que je roule et je transpire à grosse goutte. Puis la plage apparaît à mes yeux avec une belle route qui la suit. La beauté du paysage matinal, me fait oublier cette histoire de rythme et me lance dans une contemplation tout en avançant à un très bonne allure.J’avance de village en village le long des plages sur des routes parfaites, je croise des cycliste , de belles filles qui font leur joggings matinaux que demandés de mieux?

Pour le premier jour, un petit trajet a été constituer (70 Km). Aveiro est la ville ou j’allais dormir en cette fin de journée. Beaucoup de mal pour entrée dans la ville, à prévoir pur ne pas perdre de temps pour le lendemain.



Jours 3: Le trip prend vie

Petit d’ej et c’est repartie pour une journée de ride. Ayant décidé la veille au soir de rallonger le trip d’une journée, ce jours-ci seulement 65 kilomètres sont à parcourir. Mon point final est Figueira da Foz, une magnifique ville au bord de la cote.

Beaucoup de temps perdu pour sortir de Aveiro (1 heure). Une fois sortie de la ville je me suis retrouvé sur une route qui était assez accidenté pendant environ 30 minutes. Commencée la journée de cette façon est très difficile, car cela n’aide pas à la motivation et à trouver son rythme. Je commence a prendre du plaisir une fois une route très lisse rattraper. Le soleil est aujourd’hui bien présent avec une chaleur étouffante. Puis là, la première belle image de ce voyage, en passant dans un village une dame âgée me voyant passer commence à me courir après en hurlant en portugais.

J’avoue ne pas m’arrêter pour savoir ce qu’elle veut , au contraire j’ai accéléré car même si elle est âgée elle n’avait pas l’air de vouloir un calin! Après cet épisode plutôt marquant, je m’arrête dans un restaurant sur le bord d’une plage pour manger un morceau. Le soleil est toujours très présent. Et après un bon repas, il était temps de reprendre la route. Plus j’avançe et plus je me retrouve dans le fin fond de la forêt sur une piste cyclable, selon ma carte ceci était normal. Après 1 heures dans cette forêt, je suis belle et bien perdue ! Environ 30 minutes plus tard, je croise enfin un groupe d’amis sur cette piste cyclable qui m’annonce que je viens de faire un détour de 20 kilomètres par rapport a mon itinéraire choisie et que le seul moyen de le reprendre est de prendre une route qui me ramène presque à l’endroit d’où je suis partie après mon repas. Je n’est pas le choix, je rattrape cet itinéraire. Une fois ces 20 kilomètres rattrapé, je prends la route qui est la plus simple et plus courte pour aller à Figueira da Foz.







Puis en empruntant cette route directe et bien retranscrite sur ma carte, je constate qu’il est tout simplement impossible de rouler sur cette route. Les voitures elle-même ne dépasse pas les 20 Kmh tellement elle est en mauvais état.

Je continue sur cette route à pied et j’espère que ce n’est qu’une portion de la route qui est dans cet état. Malheureusement 8 kilomètres plus tard, il m’est toujours impossible de roulé, le morale à ce moment est au plus bas malgré mes rires face à la situation. Sur ma carte , cette route fait 29 kilomètres.

Deux kilomètres plus loin la ride peut repartir de plus belle, la route est en meilleur état et celle-ci me permettra de faire 6 kilomètres. La route redevient chaotique. Je n’ai plus d’eau et plus rien à manger, il fait environ 25 degrés je suis totalement démotivé a ce moment-là. Il me reste 9 kilomètres à faire sur cette route. C’est partie je me lance sans prétention en espèrent trouver un bar rapidement car je crève de soif.

Et c’est bien à la fin de cette route que je peux reposer ma board au sol et rouler. Un grand soulagement en pendant que j’avance dans le village.

Juste le fait de pouvoir rouler est très bon pour le moral. J’avance dans le village puis un petit chien commencé à me courir après, vu la taille de ce petit chien je suis confiant et accélère juste un peu. C’était le juger un peu vite, il allait me chopper et un bon coup d’adrénaline arriva en mois et je mis une grosse accélération pour le décourager ce qui se fit rapidement. Une fois ce chien épuisé j’arrive à un bar ou je m’arrête pour boire et remplir mes gourdes. Mon point final de la journée n’est plus qu’à 15 kilomètres mais derrière la montagne qu’il faut monter… Cette journée ne veut décidément pas me laisser du répit. J’arrive à l’hôtel à 20h30 totalement épuiser et avec la satisfaction de pouvoir prendre un bain et dormir confortablement pour la nuit.





Jours 3: montée et décente.

63 kilomètres prévus ce jour-ci. Avec un détour de 30 kilomètres pour sortir de la ville et rattraper la côte. Pour commencée la journée comme il se doit, je m’aperçois que la carte mémoire de mon appareille photo est pleine. Cette journée est très très longue et dure car je suis en plein dans les collines portugaises, je monte sur 5 kilomètres , et je redescends et ainsi de suite. Le soleil est avec moi par intermittence. Toutes les 30 minutes j’ai besoin d’une pause car cela est très épuisant. Malgré tout je prends beaucoup de plaisirs à me surpasser. Il est 17h30 quand une fois les collines portugaises passées, je décide de m’arrêter dans un hôtel au bord de la route. Il me manque environ 15 kilomètres sur mon point final.





Jours 4: Pluie de la nuit

Un orage à éclater pendant la nuit, je suis sur le bord d’une nationale. Je décide donc de ne pas rouler par sécurité. Et cela va me permettre de me reposer face aux 2 derniers jours qui ont été éprouvant physiquement.



Jours 5: Beautiful day

Je commence cette journée avec un soleil de plomb, il est 8h15 du matin et je suis en t-shirt. L’itinéraire est de 88 Kilomètres. Toute la journée était le long de belle route de plage, avec un soleil magnifique. Quelque belles descentes s’offrent a moi avec une vue magnifique. Une rencontre avec une course de VTT qui m’encourage quand je les double avec ma planche de bois. Des rencontre improbable , comme un homme qui faisait du vélo avec un oiseau sur l’épaule qui ne cessait de crier et un homme déguisé en clown dans un petit centre-ville. Cette journée a été très très agréable a vivre tellement elle fut tranquille. Les 20 kilomètres de retard on été rattraper sans trop d’efforts.

Beaucoup de photos de cette belle journée on été réalisées. Il n’y a pas plus parfait pour profiter à 100%





Jours 6: Dernière Ligne Droite.

Arrivée à Caldas da Rainha la veille. Il me reste exactement 95 kilomètres à parcourir pour arriver à Lisbonne. Motivée et il ne me reste seulement qu’ un jour de ride, je décide de tenter de faire ces derniers kilomètres en une étape. Celle-ci se déroule avec des monté et descente tout le long. Je suis sur la nationale qui mène a Lisbonne, de ce fait je croise beaucoup plus de voiture et beaucoup d’encouragement de la part des automobilistes me motive à garder un rythme très élevé.

A 15 heures, j’aperçois un panneau qui m’indique qu’il ne me reste plus que 35 kilomètres sur les 95 à parcourir. Ma motivation grandit à cette approche de la capitale portugaise et je continue sur ce même rythme avec toujours des encouragements de la part des automobilistes. Un skateur s’arrête même en voiture pour me proposer de m’emmener jus qu’à Lisbonne. Je refuse évidemment et lui explique mon trip. Je suis les panneaux jusqu’à environ 16h20 ou je demande «Where is Lisboa please». Victoire le passant m’explique que je suis arrivée et que le centre est à environ 3 kilomètres. A ce moment-là, je suis envahie par une joie énorme 6h30 pour faire 95 kilomètres. Et surtout la fin du trip avec une réussite totale. Une fois arrivée dans le magnifique centre de Lisbonne je trouve une auberge de jeunesse ou a l’accueil il me prenne pour un fou quand je leur explique ce que je viens de faire, Le trip en lui-même est terminée! Je fini cette journée dans un restaurant avec une bière et une pizza.







Jours 7: visite ?

Le dernier jour au Portugal pour moi fut une journée de visite avec une guide, et aller dans le skateshop de la ville. Une rencontre avec le patron qui fut très agréable. La vision d’une board en forme de clé ma beaucoup fait rire. Le soir venu avec des personnes rencontrées à l’auberge de jeunesse nous décidons d’aller à un concert de fado (musique portugaise) une très très bonne soirée en musique avec de la bière , des chants et de la bonne humeur.







Jours 8 : Return to Paris

Le moment est venus de rentré a Paris.

Je remercie tout ceux qui ont crus en ce projet :

Stoked skateboards: http://stokedskateboards.com/

Hoody B : http://www.hoodyb.com/

UD mag : http://blog.udmag.net/

Blackkross: http://www.blackkross.com/

French graffiti: https://www.facebook.com/pages/french-graffiti/149559395139387

Snow-fr: http://www.snow-fr.com/

Et surtout VOUS qui lisez ce report et qui venez sur ce site internet.

__________________________________________________________________
Kicker c'est bon pour la santé


La trottinette c'est le futur de la course à pied Very Happy


Perdu d'avance est l'homme qui ne suit pas ses rêves.
Henri Gougaud
Revenir en haut Aller en bas
Gilles 77
Trottineur Survivor
avatar

Trott : Footbike Express modifiée
Age : 50
Localisation : Roissy en brie
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: 02-10/04 - Récit du trek en skate au Portugal de Giovanni Barbazza   Sam 14 Avr 2012, 09:24

Trip 100% transposable à la trotte.

Obrigado Cairn!
Revenir en haut Aller en bas
longskaters
Petit Poussait


Trott : aucune
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: 02-10/04 - Récit du trek en skate au Portugal de Giovanni Barbazza   Sam 14 Avr 2012, 17:08

Hello , Merci a cairn d'avoir poster mon aventure sur ce forum , pour avoir rouler une journée avec une personne qui avais le même genre de trotte ce genre de voyage est totalement envisageable.
Revenir en haut Aller en bas
DEXTER WARD
Trottineur Survivor
avatar

Age : 47
Localisation : Saint Didier sous Riverie
Date d'inscription : 15/09/2008

MessageSujet: Re: 02-10/04 - Récit du trek en skate au Portugal de Giovanni Barbazza   Sam 14 Avr 2012, 18:03

Salut Longskaters , c'est quoi ta planche, quels trucks, quelles roues et bushing tu conseilles pour des routes "bien granuleuses" ?



Bravo pour le trip !

__________________________________________________________________
In KICK we trust,in AFTS we believe

Revenir en haut Aller en bas
longskaters
Petit Poussait


Trott : aucune
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: 02-10/04 - Récit du trek en skate au Portugal de Giovanni Barbazza   Sam 28 Avr 2012, 03:45

Salut ,

Pour ce trip la planche était une earthwing supermodel. plutot pas mal et assez légère. Par contre pas assez basse a mon gout., Pour les truks ce sont des Paris 195 Km, les roue des Abec 11 flywheels. Pour les bushing moi j'ai ce de base. Il convienne largement car en trip t'a souvent de bonne route ;D
Revenir en haut Aller en bas
DEXTER WARD
Trottineur Survivor
avatar

Age : 47
Localisation : Saint Didier sous Riverie
Date d'inscription : 15/09/2008

MessageSujet: Re: 02-10/04 - Récit du trek en skate au Portugal de Giovanni Barbazza   Sam 28 Avr 2012, 09:34

OK merci pour l'info.

Quel est ta taille poids pointure ?

....j'me permet la question car tu n'es pas blonde à forte poitrine ...donc :DD

__________________________________________________________________
In KICK we trust,in AFTS we believe

Revenir en haut Aller en bas
longskaters
Petit Poussait


Trott : aucune
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: 02-10/04 - Récit du trek en skate au Portugal de Giovanni Barbazza   Lun 30 Avr 2012, 05:55

Derien ;D

Taille : 1m66
Poids: 55 Kg
Pointure : 43

Xd pas de soucis mdr
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 02-10/04 - Récit du trek en skate au Portugal de Giovanni Barbazza   

Revenir en haut Aller en bas
 
02-10/04 - Récit du trek en skate au Portugal de Giovanni Barbazza
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des passionnés de Trottinette :: Bar-
Sauter vers: