Le forum des passionnés de Trottinette


 
AccueilAccueil  Vos trot's Vos trot's  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Derniers sujets
» Autre trottinette
par bebopelulacheezmybaby Aujourd'hui à 13:54

» Je recherche un baudrier pour un enfant de 5 ans pour la pratique du canicross
par Gils65 Hier à 23:52

» Le post des parisiens
par krapados Hier à 17:13

» Choisir, c'est renoncer.
par Userbob Jeu 21 Sep 2017, 22:47

» présentation Toun
par Gibus 95/44 Jeu 21 Sep 2017, 14:59

» Présentation : Userbob
par Userbob Jeu 21 Sep 2017, 11:03

» Cède Kickbike maxi cross freins disque à câble
par rbg54 Mer 20 Sep 2017, 19:38

» Breiz Cup Trott
par krapados Mer 20 Sep 2017, 16:09

» Au jour le jour 2017
par Gibus 95/44 Dim 17 Sep 2017, 08:21

» J etais deconnecté
par krapados Mar 12 Sep 2017, 20:01

Like/Tweet/+1

Partagez | 
 

 Traversée des Cévennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
larbredemachin
Trottineur Survivor
avatar

Trott : Mibo Express et Rival
Localisation : Conflans Ste Honorine 78
Date d'inscription : 22/07/2009

MessageSujet: Traversée des Cévennes   Lun 18 Juin 2012, 21:48

Me voilà de retour. Désolé, pas le temps pour le récit et les photos, je ferai ça dans une dizaine de jours...

Faut que je digère un peu le truc! Des paysages magnifiques, hallucinants, une super ballade! Mais je rentre fatigué, presque écoeuré de la trot' par moments, bref, éprouvé. 400 bornes tout rond en 5 jours, et surement un poil trop de dénivélé et/ou de poids (et de soleil!!!), ou pas assez de préparation et de repos...

Aller, une semaine de glande maintenant.....

EDIT après rédaction du récit, deux semaines après:


Après pas mal d'années passées en vacances dans le Gard, le chemin de Stevenson à pied il y a 3 ans, et être encore passé en Lozère sur le chemin de St Jacques, le mot Cévennes résonnait dans ma tête depuis un moment, comme un des derniers territoire nature et sauvage, plein de reliefs, de belles pierres, et tout un tas de sites à découvrir.
Lorsqu'on regarde une carte, on voit un arc qui part de la Drôme à la mer... Mes rêvasseries m'indiquaient une grande traversée, de Valence à Béziers, voir un peu plus histoire de finir les pieds dans l'eau. Seulement voilà, la dure vie de salarié et ses congés payés, le manque d'entrainement et le besoin de repos m'ont fait revoir à la baisse mes « grandes » ambitions...
Ainsi, cinq à six jours de ballade me semblaient déjà être bien suffisants pour assouvir mon envie d'escapade solitaire.
Pas de chemin tracé, aucune préparation. La veille, j'achète une carte du Languedoc Roussillon au 200000ème, et on verra en route, sachant qu'il y aura des passages obligés. J'ai décidé, pour faciliter le retour, de partir de la Lozère pour finir vers la Drôme. Les horaires de train décident pour moi du point de départ!

Arrivée à Marvejols en fin d'après midi: c'est un peu l'expédition par le rail, mais on est récompensé par le passage à faible allure sur le viaduc de Garabit, très beau!
Enfin, c'est parti: j'étais tout stressé, je ne sais pas pourquoi, mais dès les premiers tours de roue, tout se remet en place, comme si c'était une continuité depuis la dernière ballade, comme si rien n'avait changé et que c'était hier. J'aime bien ce moment où, justement, tout retrouve sa place, le sac est sur le dos, et la tête se vide de tout ce qui est extérieur à l'instant, aux paysages, au chemin.

De Marvejols, je monte vers le causse de Sauveterre.



Le temps est clément, un peu nuageux et doux, idéal. Ça grimpe doucement, très vite je frôle les 900m. Le ton est donné, ce sera bien vallonné! L'horizon m'attire, j'ai envie d'avancer.



Je traverse le causse. Je vise Ste Enimie afin de descendre les gorges du Tarn le lendemain. Il est déjà tard, et je dois penser à me poser pour la nuit. Pas mal de petits bois, le bivouac sera facile à trouver.



Je m'enfonce dans la forêt, embêté car on m'a vu, et j'aime être incognito.
Dans une plantation de pin, je trouve mon bonheur. Installation un peu foireuse, mais ça ira bien, ça ne sent pas la pluie ni le vent pour cette nuit...



Toujours stressante la première nuit dehors. Pas mal d'habitations proches toujours un chien qui aboie et semble trop près, les nombreux bruits de la nature, un chevreuil qui passe tout près et repart effrayé, des sons inexplicables... Je suis super bien installé, mais je me réveille très souvent, l'impression de ne pas dormir. Au petit matin je sombre, et ne me réveille qu'à 9h, pas très en forme! Et pourtant, toujours cette même sensation au réveil lorsque je redécouvre l'endroit où j'ai dormi: pourquoi ce stress? L'endroit est pourtant si calme, isolé, sans histoire possible!

Descente sur Ste Enimie: j'ai dormi au point haut, les premiers tours de roues sont tranquilles:



Logiquement je n'aurai pas beaucoup à monter puis que je vise les gorges du Tarn pour la matinée... Déjà, le paysage devient encaissé:



Arrivée à Ste Enimie, très joli village au coeur des gorges:



J'attaque les gorges du Tarn, je suis content d'y être, j'avais envie de voir ça depuis un moment!
St Chély du Tarn:



Je découvre tranquillement ces décors sur une route en faux plat descendant, mais sur laquelle il faut néanmoins pousser: dommage, c'est frustrant de voir que ça descend mais qu'il faut fournir l'effort du plat!



Pas de doute, la trot' est un moyen idéal pour profiter des paysages: on peut se retourner longtemps, voir en contrebas, ce qui, ici, est un vrai plus.





A La Malène,



J'hésite à remonter sur le Causse Méjean dont on m'a beaucoup parlé, mais, outre la montée qui semble effroyablement difficile, ça me fait court-circuiter la fin des gorges du Tarn, et celles de la Jonte que je vise pour la fin d'après-midi maintenant.

Ce n'est qu'au cours de la journée que je peux commencer à entrevoir où je vais m'arrêter le soir. Aujourd'hui je vise Meyrueis. Les gorges de la Jonte vont me faire remonter, donc il ne faut pas être trop gourmand, d'autant que ma nuit pourrie a laissée des traces, je suis tout mou, mais le sourire est là:



Beaucoup de villages iolés, avec comme moyen de ravitaillement un petit téléphérique:



J'arrive petit à petit au Rozier, j'ai quitté la Lozère pour quelques moments en Aveyron. La route est vraiment agréable:



Je ne suis pas loin du tout de Millau, les fantômes trottineurs des 100 bornes hantent mes pensées: je ne suis pas vraiment digne d'eux, je me traine!

Dès l'entrée dans les gorges de la Jonte, le relief se fait sentir, les cuisses aussi! Mais j'aime ça, plutôt que le faux plat descendant où il fallait pousser, frustré! J'aime grimper en trot':



Vraiment je me régale, la pente permet de pousser sans se cramer, en profitant du spectacle:



En plus, les longues montées laissent place à quelques descentes:



Je perds mon garde boue arrière bêtement en m'accroupissant (debout toute la journée, pas toujours facile!): ça me turlupine, mais bon, la météo ne devrait pas poser problème, au moins d'ici ce soir!
Arrivée à Meyrueis. Pour me requinquer, je choisis le camping. C'est la première fois lors de rando solitaire que je m'arrête en camping. Et ce soir, je suis content, c'est pas cher du tout, bien équipé, calme, et j'ai fait plein de bouffe; c'est la fête!
Pas trop mal installé:



Mon petit intérieur:



Gros dilemme ce soir devant la carte: l'Aigoual! J'y vais, j'y vais pas??? Réputé comme bien arrosé, une grosse montée en perspective, un détour vers le sud alors que je souhaite me diriger nord-est et que je risque d'y consacrer une journée: je décide de ne pas le faire, par peur aussi d'y laisser trop d'énergie.

Le matin (à 11h! J'ai super bien dormi, le panard!), je prends la direction de Florac.



Derrière moi:



Je suis enchanté, tout est fleuri de partout!

Ça grimpe tranquillement, et l'horizon laisse vite entrevoir un col à passer, j'ai peur! Et en effet, la route prend vite des allures de montée de col, avec lacets...



Ça vaut le coup, et ça ne semble pas être trop long. Puis j'ai la forme, ça grimpe tout seul.



Au col de Péjuret, le doute m'habite. J'ai la forme, il fait beau alors que le coin est réputé pourri, et... A droite, un panneau « Aigoual 14km »... Aller, soyons fou, je ne peux vraiment pas passer à côté!



Au loin, à gauche, le Causse Méjean:



Que de fleurs, je me régale! Je compte jusqu'à cinq, quatre si le profil s'accentue, rien d'autre n'habite ma tête, je suis bien, et, à mon grand étonnement, je tiens le coup.



La suite de la montée est dans les bois. Mais peu d'ombre quand même. Heureusement la température baisse avec l'altitude. Par contre le vent, de face va en augmentant. Non loin du sommet, ça devient impossible! Un vent de fou! Je fait un bon km à pied, puis ça repart. Mais quel vent!
Arrivée au sommet, un panorama formidable, je suis aux anges. J'ai miraculeusement pu grimper en trot', j'en reviens pas!





J'arrive à l'observatoire, ça caille!





Remarquez que la trot' est un peu chargée: j'ai un porte paquet sur lequel j'ai deux bouteilles, la nourriture et une sacoche avec les outils et des bricoles. Plus rien de lourd dans le sac qui se fait bien oublier du coup. Je ne me vois pas pousser plus de poids sur la trot'. En tout terrain, impossible avec la trot' chargée ainsi (ce n'est pas une question de centre de gravité, mais bien de poids, de portage, et de gêne); sac à dos indispensable.

Tout en haut:



C'est déjà l'après-midi, je déjeune à l'abri d'un rocher, là devant:



Dommage, du coup, si j'avais su, j'aurais fait une boucle: là je dois reprendre pour 7km la même route...

S'ensuit une folle descente:



Petite route sans personne ensuite, par Rousses:



Arrivée à Florac, qui, malgré ce qu'on m'en a dit, n'a d'attrayant que son château:



Je suis fatigué: quelques courses sucrées surtout, et je file vers le Pont de Montvers, où j'ai vraiment envie de passer la soirée. J'en garde un excellent souvenir lors de mon passage sur le chemin de Stevenson.

Ça grimpe, ça grimpe, je suis crevé. Mais ça vaut encore le coup! Le mont Lozère se dessine au loin: voilà bien quelle sera l'interrogation de ce soir!



Je n'y comprends rien: le Tarn est très bas, on grimpe, alors qu'il passe au pont de Montvert!



J'attends avec impatience une descente qui ne viendra jamais! Chaque poussée est dure, chaque km compté, et les 21 km depuis Florac semblent une éternité. Je m'arrête très souvent, je grignote, mais rien n'y fait, je suis fatigué, voilà tout!

Enfin, j'y suis, une petite descente pour y arriver:





Besoin de repos, je vise une fois encore, conquis, le camping. Il est 19h30, pas loin de 85 bornes dans les pattes. La réceptionniste très sympa mais bavarde prolonge encore un peu mon temps debout, j'ai hâte d'en finir! Je me pose peinard, isolé non loin de la rivière.
De longs moments devant la carte: Mont Lozère ou pas?
Et bien pas! Je l'ai déjà fait à pied, et j'ai envie de passer par Génolhac. Pour le moment je vise Villefort, et on verra ensuite. Aussi, je dois m'économiser, car je sens déjà qu'une longue ascension laisserait bien trop de traces!

Aller, direction Génolhac, encore trop tard, après une bonne nuit: départ à presque 11h!



Je croise un collègue en vélo couché: il vient de Montpellier! Au final, il aura fait 360 bornes dont l'Aigoual et le Mont Lozère dans sa journée! Presque ce que j'aurais fait en tout, en 5 jours! De quoi donner à réfléchir! Ces vilaines pensées vont m'habiter toute la journée, sous un soleil de fou!
Le profil est encore globalement montant...



Une bonne descente avant Génolhac me donne la pêche!





Ca y est, je quitte La Lozère pour le Gard, non loin de mes souvenirs d'enfance.
Quelle chaleur! C'est dur aujourd'hui! Je m'arrête beaucoup, dès qu'il y a de l'ombre, je pousse peu, j'avance très doucement.
Génolhac:



En route vers Villefort, ça devient très dur! Trop chaud, et impossible d'avancer: je me traîne. Pleins de motos bruyantes (sont obligés de faire autant de bruit???) de fous, me doublent ou me croisent. J'ai le coeur en vrac car ils me foutent une trouille pas possible à chaque fois, et le calme est équivalent à un grand boulevard parisien à l'heure de pointe... Je te foutrais tout ça sur un vélo moi!
Je rêve d'avancée peinarde, les pieds en l'air, de vélo couché. La trot', parfois, c'est extrêmement difficile, et là, entre Génolhac et Villefort, vraiment, ce fut dur, très dur!

Une courte descente très pentue, Villefort est dans une cuvette:



Je remonte ensuite profiter du lac, pour le goûter:



De retour dans le bled, je recroise des cyclistes vus le matin: ils me conseillent, plutôt que de remonter et de traverser une forêt, avec un col à passer pour rejoindre Les Vans où je souhaite dormir, une petite route dans des gorges, et la promesse d'une longue descente. Je n'hésite pas une seconde, et, en effet, c'est un régal!



Le moral remonte au fil que l'altitude diminue. Même si je roule encore doucement, ça avance relativement facilement, et pas un véhicule.



J'arrive en Ardèche...



Ces gorges (la rivière est le Chassezac) sont vraiment sympas.



L'heure tourne, je ne serais pas aux Vans avant 19h, le soleil commence à descendre:




Ca redevient dur, et quelques bornes avant les Vans, je croise un camping pas cher: je décide de me poser. Seulement voilà, l'est vraiment pas terrible... Donc zou, je repars. Dans les Vans, office de tourisme, et... Les campings ne sont pas tout près... Aller, je file vers celui qui sur le papier me plaît, non loin de l'Ardèche que je longe et traverse:



Et rien! Le camping ne fait plus camping, l'autre non loin du tout premier (et oui, je découvre que je suis revenu sur mes pas!) coûte aussi cher qu'une nuit d'hotel! Bref retour à la case départ, je m'installe vers 21h, avec pas mal de bornes pour rien: presque 100 bornes au compteur...

Un chien qui aboie jusqu'à 3h du matin!!! P....! Impossible de fermer l'oeil, même avec des bouchons dans les oreilles. Enfin, vu que cette nuit c'est gratuit (croisé personne... enfin vu la qualité du site, la terre, les sanitaires pourris etc...) on ne dira rien!
Visite des Vans dans la matinée: pas de doute, on est en Ardèche, c'est plein de babos partout, j'aime bien!



Je choisis les petites routes pour me diriger vers Aubenas que je veux visiter.
Je suis encore les gorges du Chassezac. Grosse montée en sortie des Vans... à pied. Je me ménage, et je sens que je n'aurais pas d'énergie très longtemps! Il fait une chaleur déjà terrible, et le soleil tape fort! J'ai de la chance car cette route est magnifique, et visiblement peu connue:





C'est dimanche, les gens se baignent. Je me régale de voir cette rivière et ces falaises! Heureux le mec, mais le nez porte bien les signes du beau temps!!!



Que d'eau, et je ne me baigne même pas! En fait j'avance doucement, je me sens relativement faible, et j'ai peur de l'impact de la baignade au milieu d'une journée de trot'. D'autant qu'il fait vraiment chaud. Je ne sais pas. Envie d'avancer, voilà tout. Mais la proximité de l'eau me plaît bien!







J'arrive à Ruoms en début d'après-midi.



Une sympathique allemande m'offre une bière alors que je déguste un panini sur une place (et oui, Ruom, c'est touristique, glaces, frites et bars!). Nous discutons un bon moment, rejoints par ses amis.
A ce sujet, c'est assez incroyable. Partout pendant cette ballade, j'ai vraiment reçu beaucoup d'encouragements et de sympathie. Que de gens gentils, de sourires, de mots gentils! Il semble, enfin l'image que j'ai renvoyée, que j'ai eu « du mérite » et que je suis courageux! Vraiment beaucoup m'ont fait plaisir! J'espère juste avoir pu faire rêvasser certains d'entre eux: vous savez ce petit garçon à l'arrière d'une voiture qui se retourne avec de grands yeux. Il y a déjà une vingtaine d'années, c'était moi, non loin d'ici, devant les cyclistes et leurs grosses sacoches. Je suis vraiment heureux d'être là!

En quittant Ruoms, je me demande si je n'ai pas fait une erreur! Il fait vraiment trop chaud! En me trempant intégralement à une fontaine, je sèche en moins d'un quart d'heure! J'aime rouler sous ce cagnard, mais ça devient très vite fatiguant! J'accuse le coup, les jours passés pèsent peut être un peu, et l'ombre fait vraiment défaut. Usé le mec!



Balazuc est présenté comme « l'un des plus beaux villages de France ». Zou, ça grimpe un peu, mais ça vaut le coup, et ça me fait une belle alternative pour reprendre la direction d'Aubenas que je vise pour le soir.

Balazuc:





Petite route peinard en sortant:



puis je rejoins les routes plus fréquentées aux alentours d'Aubenas... Certains villages sont vraiment chouettes. Vraiment les maisons, la pierre dans le coin, j'aime! Sans parler des places avec platanes où on aurait envie de se faire une bouffe avec tout le village!







J'arrive en début de soirée à Aubenas. C'est la ville, pas facile de retrouver cette ambiance. Je ne traîne pas trop, d'autant qu'il se fait tard et que je ne sais pas où je vais dormir...



Au loin, le nord de l'Ardèche. Je reprends le train demain, à Montelimar. Ce sera pour une autre fois, et déjà la carte fait résonner des nom dans ma tête!



Je me retrouve vite sur des petites routes, et voit un panneau camping que je suis: et oui, ça y est je suis abonné au camping, j'y dors bien! Arrivé à l'entrée, c'est fermé, et j'ouvre un portillon pour passer... Personne, et peu d'emplacement au milieu des mobilhomes et chalets. Bizarre. Je me pose malgré tout, il est plus de 20h... Puis, lorsqu'une fois installé je me dirige vers les douches.... Pas de douche! Je croise enfin trois personnes: en fait le camping est fermé, « c'est privé, il n'y a plus que les mobilhomes et chalets »! Je ne peux pas rester... J'use de mon charme, et de ma tronche de mec fatigué par de longues heures de trottinette, « oui monsieur je suis en trottinette, venez voir, puis vu l'heure, comment je vais faire, snif, je ne demande qu'à dormir, discrètement, m'en fout de la douche ». Aller, ça passe, j'ai un gentil en face de moi. Un Wc d'ouvert, un jet d'eau à côté, royal! Ouf!!! Trop sympa!

Pas moyen d'éviter la nationale pour rejoindre Montélimar! Que de camions, c'est vraiment pas large au début, je trouille! Ca grimpe sec par moment, et le soleil m'en veux, à croire qu'il ne brille que sur moi! Je me retourne déjà nostalgique des collines, même si je ne me vois pas continuer encore, je suis crevé! Peut-être le fait de savoir que c'est le dernier jour aussi....



Plus loin ça s'élargit. Un dernier regard en arrière...



Quelques cerises sur le bord de la route, une longue descente, et me voilà vite sur les bords du Rhône. La fin de la ballade est ici, au revoir l'Ardèche!



J'arrive pour déjeuner à Montélimar. Petite visite, nettoyage complet et changement de tenue du bonhomme, et très vite, c'est la foule du TGV du retour. Pleins d'images dans la tête en regardant les collines de l'Ardèche d'un côté et, celles, très tentantes aussi, de la Drôme de l'autre, je m'endors rapidement.

Le parcours de la ballade:



Comme je l'ai dit dès mon retour, très fatiguant, mais tellement de paysages magnifiques! Ma foi dans les randos à trot' était ébranlée. Aujourd'hui je me dis plutôt que c'est le manque de préparation physique face à la difficulté du parcours qui est à revoir. Malheureusement, c'est ainsi, la trot' est exigeante, très, mais elle donne une saveur tellement particulière au voyage, qui lui est propre, assurément! Elle diluera dans mon esprit tous ces moments pendant très longtemps, en pur bonheur!!! Pas facile à exprimer, ceux qui trottent loin le comprennent aisément, les autres, vraiment, essayez! Même si c'est dur, même si parfois ça n'avance pas, vraiment, à la fin, quelque chose se passera forcément, quelque chose de propre à chacun, qu'il sera forcément bon de découvrir!


Dernière édition par larbredemachin le Mer 04 Juil 2012, 00:48, édité 15 fois (Raison : rédaction du récit)
Revenir en haut Aller en bas
sprint
Pousseur Subsonique
avatar

Trott : ...OUI...( au pluriel..)..
Localisation : Sur le board..Un pied dessus...Et alternativement...Ou l'inverse...
Date d'inscription : 01/07/2009

MessageSujet: Re: Traversée des Cévennes   Lun 18 Juin 2012, 21:58

thumleft Ah ouais qd même, ça commence sérieusement à faire je trouve en kms...
En tt cas j'aime bcp l'échantillon et suis impatient de découvrir la suite ...En attendant I don't want that bon repos salut
Revenir en haut Aller en bas
Dr Dew
Grand Maître Pousseur
avatar

Trott : LaMa - Mibo racek - Kickbike race - mibo tiny
Age : 45
Localisation : Meyzieu (69)
Date d'inscription : 24/11/2008

MessageSujet: Re: Traversée des Cévennes   Lun 18 Juin 2012, 22:21

Quand je pense, qu'il y a à peine quelques années, les finisheurs du 100km de millau passaient pour des quasi sur-hommes et maintenant, les balades sont des 5x80km Shocked, le niveau est vraiment :bounce: en hausse

vivement les photos,

__________________________________________________________________
Dr Dew - Randonneur sportif

Cyclologique : distributeur exclusif des pédicycles lama

Revenir en haut Aller en bas
http://www.afts.fr
vwbob
Pousseur Subsonique
avatar

Trott : Kickbike Race 20 / kickbike sport G4/ Kostka Tour
Age : 49
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 19/06/2009

MessageSujet: Re: Traversée des Cévennes   Lun 18 Juin 2012, 22:25

Alors là, ta rando me laisse sur le c... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
larbredemachin
Trottineur Survivor
avatar

Trott : Mibo Express et Rival
Localisation : Conflans Ste Honorine 78
Date d'inscription : 22/07/2009

MessageSujet: Re: Traversée des Cévennes   Lun 18 Juin 2012, 23:18

Dr Dew a écrit:
les balades sont des 5x80km

Je compte en nombre de jours réels, c'est à dire en temps: départ le mercredi 17h, arrivée le lundi 12h... 5 jours. Ce qui n'équivaut pas à 5 ballades de 80 bornes, mais à tout un tas de petits bouts entrecoupés de repos, visites, discussions etc...
Revenir en haut Aller en bas
Bixente
Grand Maître Trottineur
avatar

Trott : KB Toute Rigide et passe presque partout
Localisation : En bas à gauche (64)
Date d'inscription : 28/10/2011

MessageSujet: Re: Traversée des Cévennes   Mar 19 Juin 2012, 07:13

larbredemachin a écrit:
Mais je rentre fatigué, presque écoeuré de la trot' par moments,
T'as choisi la photo qu'il fallait.... visage perclus !
Vivement la suite.

__________________________________________________________________
Bixente
Délinquant de l'inutile
Revenir en haut Aller en bas
Dr Dew
Grand Maître Pousseur
avatar

Trott : LaMa - Mibo racek - Kickbike race - mibo tiny
Age : 45
Localisation : Meyzieu (69)
Date d'inscription : 24/11/2008

MessageSujet: Re: Traversée des Cévennes   Mar 19 Juin 2012, 07:52

Bixente a écrit:

T'as choisi la photo qu'il fallait..
Vivement la suite.

+1, je la trouve particulièrement sympa et expressive

__________________________________________________________________
Dr Dew - Randonneur sportif

Cyclologique : distributeur exclusif des pédicycles lama

Revenir en haut Aller en bas
http://www.afts.fr
YDL
Grand Maître Trottineur
avatar

Trott : XH
Age : 59
Localisation : Angers
Date d'inscription : 07/02/2012

MessageSujet: Re: Traversée des Cévennes   Mar 19 Juin 2012, 08:22

Dr Dew m'a balancé d'autorité dans les gros rouleurs parce que j'avais commis par hasard 80 bornes sur le plat, je suis curieux de voir la catégorie qu'on va t'attribuer après Ça Very Happy
Mais bon sang Exclamation Exclamation quelle ballade cheers
Revenir en haut Aller en bas
krapados
Grand Maître Pousseur
avatar

Trott : K Bike K5 Tomasini 2x16, Lama 26X20 MBK 2x12 Target Claudio Prot 20X18 Koska Trip 26X20
Age : 66
Localisation : St Nazaire 44 BZH
Date d'inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Traversée des Cévennes   Mar 19 Juin 2012, 08:47

Mickael salut

Belle rando comme on aimerait en faire plus souvent
scratch En kms plaisir cela fait combien ???,

__________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://senegalbretagne6000kmentrottinette.over-blog.com
larbredemachin
Trottineur Survivor
avatar

Trott : Mibo Express et Rival
Localisation : Conflans Ste Honorine 78
Date d'inscription : 22/07/2009

MessageSujet: Re: Traversée des Cévennes   Mar 19 Juin 2012, 10:29

Deniaud a écrit:
En kms plaisir cela fait combien ???,

Ah ça, personnellement, je ne pourrais les mesurer qu'une fois un pied dans la tombe (si le temps me permet de m'en rendre compte!), parce que, avec ce genre de ballade, l'impact est instantané, mais bien plus dans la durée, au quotidien. Ces instants d'intense émotion, et de vie vécue pleinement dans l'instant, la tête vide de tout le reste, se dilueront pendant longtemps. Je crois même que si la ballade était trop facile, la durée de l'impact serait moins importante, non?

Au fait Bernard, ta dernière ballade solo, tu te la gardes pour toi?
Revenir en haut Aller en bas
Gilles 77
Trottineur Survivor
avatar

Trott : Footbike Express modifiée
Age : 50
Localisation : Roissy en brie
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: Traversée des Cévennes   Mar 19 Juin 2012, 10:47

Superbe route,le soleil(ah ok il était là bas),et les paysages.

Bonne récup.
Revenir en haut Aller en bas
JM
Trottineur Survivor
avatar

Trott : Kickbike MR , Cross G4 , Footbike trail , Mibo Tiny
Age : 57
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Traversée des Cévennes   Mar 19 Juin 2012, 10:54

thumleft
Les moins costauds pourront le faire par petits bouts...
Revenir en haut Aller en bas
merline
Pousseur Subsonique
avatar

Trott : KOSTKA TOUR DOG & KOSTKA TRIP & ... Ma trotte de compéte est en création!
Localisation : 34
Date d'inscription : 20/09/2011

MessageSujet: Re: Traversée des Cévennes   Mar 19 Juin 2012, 15:49

C'est super ton trip, Monsieur l'arbre cachotier ! Very Happy
Vivement la suite de ton périple ... cheers

Repose toi bien !

P'tit joueur
!!! 😉

__________________________________________________________________
Naturellement, sans se prendre la tête !!! :DD
Revenir en haut Aller en bas
franck denaene
Grand Maître Trottineur
avatar

Trott : Lama cruiser équipée raid au long court.
Age : 55
Localisation : La Roche Bernard Morbihan
Date d'inscription : 16/01/2012

MessageSujet: Re: Traversée des Cévennes   Mar 19 Juin 2012, 19:29

Salut Mickaël,

Belle balade :thumright: , ça donne envie, car en ce moment, je n'ai plus de temps pour trotter... Embarassed

Encore bravo et allez, vite, vite, vite un ch'tit CR histoire de bien me remotiver... Wink

Franck.

__________________________________________________________________
O.SE.KI Aventure Passion

Revenir en haut Aller en bas
http://oseki.blogspot.com/
krapados
Grand Maître Pousseur
avatar

Trott : K Bike K5 Tomasini 2x16, Lama 26X20 MBK 2x12 Target Claudio Prot 20X18 Koska Trip 26X20
Age : 66
Localisation : St Nazaire 44 BZH
Date d'inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Traversée des Cévennes   Mar 19 Juin 2012, 19:58

salut Mickael
Mickael a écrit

"Mais je rentre fatigué, presque écoeuré de la trot' par moments, bref,"

idem pour moi je digère doucement
Promis je fais un débriefing en septembre !!!!!

__________________________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
http://senegalbretagne6000kmentrottinette.over-blog.com
larbredemachin
Trottineur Survivor
avatar

Trott : Mibo Express et Rival
Localisation : Conflans Ste Honorine 78
Date d'inscription : 22/07/2009

MessageSujet: Re: Traversée des Cévennes   Mar 03 Juil 2012, 17:14

Voilà! Le récit est écrit, au début de ce post! Bonne lecture, merci à ceux qui lisent!

Je ne me suis pas relu, n'hésitez pas à me dire si ça cloche!

__________________________________________________________________
L'arbre continue de grandir, pas le machin.
Revenir en haut Aller en bas
DEXTER WARD
Trottineur Survivor
avatar

Age : 47
Localisation : Saint Didier sous Riverie
Date d'inscription : 15/09/2008

MessageSujet: Re: Traversée des Cévennes   Mar 03 Juil 2012, 17:50

Et bin, ça c'est du mémorable !

Bravo , chapi-chapo LARBRE !

__________________________________________________________________
In KICK we trust,in AFTS we believe

Revenir en haut Aller en bas
cairn
Rang: Administrateur
avatar

Trott : Lama Cruiser - Kickbike Cross Max V-brake & Sport Classic - Kostka Racer / date d'inscription sur le forum 20/09/2005 (cairn.)
Age : 48
Localisation : Charnay-lès-Mâcon
Date d'inscription : 17/09/2007

MessageSujet: Re: Traversée des Cévennes   Mar 03 Juil 2012, 19:06

Magnifique cet article, il est vraiment plaisant à lire.

__________________________________________________________________
Kicker c'est bon pour la santé


La trottinette c'est le futur de la course à pied Very Happy


Perdu d'avance est l'homme qui ne suit pas ses rêves.
Henri Gougaud
Revenir en haut Aller en bas
tonyx
Jeune Pousse


Trott : elle arrive bientottttttttt
Age : 37
Localisation : mesquer 44
Date d'inscription : 26/11/2010

MessageSujet: Re: Traversée des Cévennes   Mar 03 Juil 2012, 21:08

merci beaucoup pour ton article ,comment dire je vais m'endormir l'esprit rempli d'aventure I don't want that
Revenir en haut Aller en bas
Bixente
Grand Maître Trottineur
avatar

Trott : KB Toute Rigide et passe presque partout
Localisation : En bas à gauche (64)
Date d'inscription : 28/10/2011

MessageSujet: Re: Traversée des Cévennes   Mar 03 Juil 2012, 22:12

J'suis déçu t'as dormi au camping Wink. Et ce synthétique alors ?

Une autre question, c'est quoi un "babos" pour que tu aimes tant ça ? Ce n'est pas un mot employé vers chez nous.

__________________________________________________________________
Bixente
Délinquant de l'inutile
Revenir en haut Aller en bas
YDL
Grand Maître Trottineur
avatar

Trott : XH
Age : 59
Localisation : Angers
Date d'inscription : 07/02/2012

MessageSujet: Re: Traversée des Cévennes   Mar 03 Juil 2012, 22:20

larbredemachin a écrit:
Voilà! Le récit est écrit, au début de ce post! Bonne lecture, merci à ceux qui lisent!

Je ne me suis pas relu, n'hésitez pas à me dire si ça cloche!

Y a rien qui cloche, à part les démangeaisons envieuses que tu as refilé à un certain nombre Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Bixente
Grand Maître Trottineur
avatar

Trott : KB Toute Rigide et passe presque partout
Localisation : En bas à gauche (64)
Date d'inscription : 28/10/2011

MessageSujet: Re: Traversée des Cévennes   Mar 03 Juil 2012, 22:24

YDL a écrit:
Y a rien qui cloche
Normal, Cairn est passée par là pour faire le ménage rédactionnel.

__________________________________________________________________
Bixente
Délinquant de l'inutile
Revenir en haut Aller en bas
larbredemachin
Trottineur Survivor
avatar

Trott : Mibo Express et Rival
Localisation : Conflans Ste Honorine 78
Date d'inscription : 22/07/2009

MessageSujet: Re: Traversée des Cévennes   Mar 03 Juil 2012, 23:41

Bixente a écrit:
YDL a écrit:
Y a rien qui cloche
Normal, Cairn est passée par là pour faire le ménage rédactionnel.

Oh! Si peu! Quand même, il ne devait pas y avoir grand chose, si?


Bixente a écrit:
J'suis déçu t'as dormi au camping Wink. Et ce synthétique alors ?

Une autre question, c'est quoi un "babos" pour que tu aimes tant ça ? Ce n'est pas un mot employé vers chez nous.

Un "babos", un baba cool quoi, un mec proche de la nature, qui roule en camion, porte des vêtements colorés qui sont censés venir du Népal, fume des joints, mange bio, marche pieds nus, écoute du reggae, etc et pleins de mise en boite encore!!! Je stéréotype, c'est affectueux!

Et oui, après ma première nuit pourrie, et vu les endroits où je me trouvais le soir, j'ai dormi au camping: 10€ de budget pour 4 nuits... En fait j'ai aussi été un peu effrayé par le nombre de serpents que j'ai vu, et calmé par mon état de fatigue au matin du deuxième jour...

Pour le syntétique, traduction ,un sac de couchage North Face Lynx: impeccable. Aucun souci d'humidité, mais vu le climat... Et un confort top, la forme et le tissu me conviennent bien. Mais à tester encore sous d'autres cieux...


Revenir en haut Aller en bas
Fade2Black
Pousseur Poussif
avatar

Trott : Kickbike Sport G4 et Freeride
Age : 45
Localisation : 94
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: Traversée des Cévennes   Mer 04 Juil 2012, 09:12

Bravo et merci à toi pour ce beau CR... Wink

Revenir en haut Aller en bas
franck denaene
Grand Maître Trottineur
avatar

Trott : Lama cruiser équipée raid au long court.
Age : 55
Localisation : La Roche Bernard Morbihan
Date d'inscription : 16/01/2012

MessageSujet: Re: Traversée des Cévennes   Mer 04 Juil 2012, 16:22

P..... L'arbre,

Comme ton récit me donne envie, moi qui depuis plus de deux mois ne suis pas remonté sur la Trott'...Sad

Dans 3 semaines les vacances, en espérant retrouver la pêche d'ici là Question

En tout cas, BRAVO cheers , j'en veux encore :thumright:

Franck.

__________________________________________________________________
O.SE.KI Aventure Passion

Revenir en haut Aller en bas
http://oseki.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Traversée des Cévennes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Traversée des Cévennes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des passionnés de Trottinette :: Sorties, Compétitions, Voyages, Entraînements :: Voyages à Trottinette-
Sauter vers: